top of page
Maxim at Gluchowlazy center

Réfugiés Ukrainiens en Pologne
Témoignages de familles et actions de l'ONG Med'EqualiTeam 
Novembre / décembre 2022

PAGE EN CONSTRUCTION ...

Un afflux massif dès le début du conflit

Dès le début du conflit en Ukraine, les réfugiés Ukrainiens ont afflué en Pologne. C’est le pays qui accueille la plus grande population de réfugiés, avec plus de 1,5 millions de personnes, contre moins de 120 000 en France à titre de comparaison.
Au total, le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (UNHCR) comptabilise plus de 8 millions de réfugiés Ukrainiens (chiffre en février 2023).
En comptant les déplacements des familles à l’intérieur de l’Ukraine, c’est plus d’un quart de la population du pays qui a dû fuir son foyer.
Ce nouveau déplacement de population massif représente un record sur une si courte période, venant s’ajouter au contexte de migration de populations en Europe, en provenance de Syrie, Afghanistan, Afrique.
La réaction des pays hôtes a cependant été différente au regard des dernières vagues de migration, en abordant l’accueil des populations ukrainiennes avec un traitement différent.
Une solidarité « de voisinage », qui a conduit les institutions nationales et européennes à faciliter les démarches administratives pour offrir un statut réglementaire aux nouveaux arrivants. Que ce soit pour la délivrance d’un titre de séjour renouvelable, d’un accès au droit au travail, des solutions d’hébergement, la possibilité de scolarisation des enfants ou d’obtention de cours de langues pour les adultes, les facilitations ont été nombreuses.

Cette solidarité s’est également traduite au niveau des populations accueillantes. L’exemple de la Pologne est particulièrement significatif.
En tant que pays frontalier, la Pologne a dû faire face à un afflux massif, rapide, et inattendu, dès février 2022. Un véritable exode a eu lieu dès les premières semaines. (660 000 Ukrainiens ont fui leur pays en seulement 6 jours !)
Des centres d’hébergement de loisirs, des hôtels, des résidences étudiantes en Université, se sont transformés en centre de réfugiés et le sont toujours, un an après.

Ce reportage recueille de nombreux témoignages à travers les regards croisés de familles de réfugiés, de responsables d’hébergement et médecins de l’ONG Med’EqualiTeam.
 

Marcella at Pod Kominem

Marcella, médecin Anglaise, volontaire pour Med'EqualiTeam devant le centre de réfugiés Pod Kominem, initialement un hôtel

L'ONG Med'EqualiTeam

Med’EqualiTeam est une ONG Française qui a pour mission de procurer des soins de santé gratuits aux populations vulnérables et déplacées, lorsqu'elles font face à des obstacles financiers, sociaux et logistiques dans leurs parcours d’accès aux soins.


Med'EqualiTeam a pour objectif de fournir des soins de santé primaires aux réfugiés, de soulager les services médicaux locaux et d'être un point de contact neutre, indépendant et digne de confiance pour les problèmes de santé et de soins pour tous réfugiés. 


Les principaux obstacles rencontrés par les réfugiés sont le manque de médecins disponibles, de services de traduction, de pièces d'identité et de documents médicaux, le financement, la confiance ou la compréhension des services locaux et la distance jusqu'aux cliniques. En outre, la charge mentale du déplacement, souvent associée à l'espoir d'un retour proche dans leur pays d'origine, entraîne souvent des retards dangereux dans la recherche d'une assistance médicale.

L'afflux d'un grand nombre de réfugiés, tant dans les centres urbains que dans les zones rurales, épuise la capacité des services médicaux locaux et peut menacer la bonne volonté de la population locale envers les réfugiés. En apportant un soulagement aux services médicaux locaux, Med'EqualiTeam contribue à réduire les tensions et la fatigue liées aux scénarios de déplacement de longue durée.

 

Vidéo de présentation des activités de Med'EqualiTeam en Pologne, et d'appel aux dons

Interview de Svenja, médecin allemande, volontaire à Med'EqualiTeam

Interview de Demyd, interprète Ukrainien pour Med'EqualiTeam

gluchowlazy

Banderoza, initialement centre de loisirs pour l'accueil d'enfants Polonais à Głuchołazy, est aujourd'hui transformé en centre de réfugiés.  

Les centres de réfugiés

SOKRATES, le centre universitaire, à Opole

Initialement résidence universitaire à Opole, elle est aujourd'hui transformée en centre de réfugiés. Au départ, dans l'urgence, le gymnase servait à recevoir le flot de personnes arrivant de la frontière.
Quelques mois plus tard, les réfugiés ne sont plus accueillis dans le gymnase. Ce sont les chambres d'étudiants de 10m² qui servent de logement pour les familles. Une grande salle sert encore de dortoir pour les nouveaux arrivants ou les personnes en transit.
 

Banderoza, le centre de loisirs à Głuchołazy

 

Palace, l'hôtel de charme d'un couple germano-ukrainien

 

Interview de Martina, responsable de l'accueil du centre de loisirs de Banderoza, transformé en centre d'accueil de refugiés.
Głuchołazy

Les témoignages de familles de réfugiés

Halina et sa famille, hébergées au centre universitaire Sokrates à Opole : 

- "Nous sommes arrivés en février 2022 à Sokrates, avec seulement un sac à dos! Nous pensions rester à peine 1 mois en Pologne, et repartir chez nous... Il y avait déjà une petite minorité ukrainienne à Opole, et il était rassurant d'avoir une petite communauté autour de nous. En plus nous avions une amie dont les parents étaient morts sur une mine à Kherson il y a 6 mois. Elle avait besoin de soutien moral."


Halina, c'est la "Boss" à Sokrates, surnom affectueux attribué par la communauté des ukrainiens réfugiés ici.

- "Nous nous investissons beaucoup pour que les personnes vivent au mieux cette période particulière. S'il y a des conflits, et cela arrive, chacun joue le rôle de médiateur pour apaiser les tensions. En fait, ce soutien fort, cette solidarité qui existe entre les Ukrainiens, c'est assez nouveau pour nous. Cette guerre a créé une solidarité inédite entre nous. Vivre dans cette promiscuité, dans ce type de centre, cela crée des conditions de vie particulières et cela soude les gens entre eux."
 

Ce ressenti est probablement partagé à l'échelle du pays entier et représente le terreau de l'inattendue résistance du peuple Ukrainien. Cette solidarité nouvelle puise sa force des différentes formes d'agressions menées par la Russie. Plus elles visent les civils, plus la solidarité et le sentiment patriotique se renforcent. Selon Olena, les Russes ont quasiment créé eux-mêmes une "marque ukrainienne".

- "On n'a jamais autant parlé de l'Ukraine dans le monde, avec un élan de solidarité incroyable. Nous ne remercierons jamais assez les gens qui nous soutiennent, les Polonais en premier lieu."

Halina-and-her-family

Olya, 16 ans, de Vinnytsia, réfugiée au centre Banderoza : 

- "

Natalya, l'ancienne hôtesse de l'air, réfugiée à Sokrates, Opole

Interview de Viktor et son épouse, réfugiés au centre de Banderoza, Głuchołazy. 

bottom of page